dimanche, juin 22, 2008

Red Sonja (my wife) vs Spider-man (a friend of mine)


Et non, cette magnifique créature n'est pas ma femme. Par contre, j'ai eu le plaisir d'effleurer encore et encore ses belles courbes et de compter chacun de ses merveilleux cheveux qui, je le rappel, sont d'un roux exquis. Mais attention messieurs, il ne faut pas embrasser cette femme, autrement elle n'aura d'autre solution que de vous tuer...
Alors, comme au musée, contenter vous de contempler cette beauté, sans toucher...

2 commentaires:

Etienne a dit…

Il doit avoir très mal aux doigts le Spider man, il y avait un fond à cette scène ? Fond ou pas ça marche très bien ainsi, bon boulot, il m'en faut encore trois comme ça pour remplir les quotas du mois. Tu a signer un pacte et le Grand Mouton a parler, tu dois ta vie à la Factory.

Anonyme a dit…

En effet, il y avait bien un fond. L'arrière plan était constitué de plusieurs immeubles car l'action se déroule sur un toit de New-York... Etonnant?
Sinon, ce Spider-man est assez mal fait, comme tu l'as remarqué en ce qui concerne la main gauche et sa jambe droite. Mais il est là pour donner un "sens" à l'action et pour pallier à un éventuel "vide monumentale" de composition.
Sinon, je suis entièrement dévoué et te promets de poster quatre autres dessins dans les jours à venir